Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ALEHSAM

ALEHSAM

Ce blog a pour but de vous présenter le projet de construction de hôpital Ste Anne pour les pauvres à Mananjary à Madagascar et les actions menées par l’association ALEHSAM pour aider à la construction et le financement de cet hôpital.


Electricité HSA : 3) le déchargement à Mananjary

Publié par Alehsam sur 26 Juillet 2015, 21:32pm

Catégories : #Nouvelles des travaux

Le dimanche 26 avril 2015, le déchargement des 2 conteneurs d'ESF se fait à la résidence de l'évêché de Mananjary et non pas sur le site HSA pour des raisons de sécurité.

En effet, les panneaux photovoltaïques sont très recherchés même s'il y en a à vendre dans le pays. On ne compte plus les vols ! Que pourrait faire mon pauvre gardien de nuit devant une bande le plus souvent armée ?

Le responsable de l’équipe est Monsieur Tatin, homme paisible, compétant et toujours de bonne humeur même lorsque l'opération est délicate ; ça fait plaisir à voir !

Le responsable de l’équipe est Monsieur Tatin, homme paisible, compétant et toujours de bonne humeur même lorsque l'opération est délicate ; ça fait plaisir à voir !

On peut commencer le déchargement des conteneurs qui sont très lourds. L’équipe est sympathique et mène bien son affaire. Il le faut car il facile d'imaginer qu'un accident est vite arrivé.On peut commencer le déchargement des conteneurs qui sont très lourds. L’équipe est sympathique et mène bien son affaire. Il le faut car il facile d'imaginer qu'un accident est vite arrivé.
On peut commencer le déchargement des conteneurs qui sont très lourds. L’équipe est sympathique et mène bien son affaire. Il le faut car il facile d'imaginer qu'un accident est vite arrivé.On peut commencer le déchargement des conteneurs qui sont très lourds. L’équipe est sympathique et mène bien son affaire. Il le faut car il facile d'imaginer qu'un accident est vite arrivé.

On peut commencer le déchargement des conteneurs qui sont très lourds. L’équipe est sympathique et mène bien son affaire. Il le faut car il facile d'imaginer qu'un accident est vite arrivé.

On peut remarquer l'exiguïté des lieux : nous n'avons que peu de place comme je le savais déjà mais il n’y avait pas d’autre lieu pour une dépose définitive.On peut remarquer l'exiguïté des lieux : nous n'avons que peu de place comme je le savais déjà mais il n’y avait pas d’autre lieu pour une dépose définitive.

On peut remarquer l'exiguïté des lieux : nous n'avons que peu de place comme je le savais déjà mais il n’y avait pas d’autre lieu pour une dépose définitive.

Le premier conteneur à placer sur son lieu définitif doit faire entre 7 et 8 T au moins. Ce sera la partie la plus difficile. Pour arranger les "affaires", il a plu et le sol sablonneux de Mananjary fait patiner la grue. Des madriers d'eucalyptus rouge sec depuis des années permettent de surmonter la difficulté. Le travail avance mètre par mètre. Il faudra plus de 2 heures mais finalement le premier conteneur est en place à un demi-cm près comme je le souhaitais car il faudra ensuite aménager les environs.Le premier conteneur à placer sur son lieu définitif doit faire entre 7 et 8 T au moins. Ce sera la partie la plus difficile. Pour arranger les "affaires", il a plu et le sol sablonneux de Mananjary fait patiner la grue. Des madriers d'eucalyptus rouge sec depuis des années permettent de surmonter la difficulté. Le travail avance mètre par mètre. Il faudra plus de 2 heures mais finalement le premier conteneur est en place à un demi-cm près comme je le souhaitais car il faudra ensuite aménager les environs.
Le premier conteneur à placer sur son lieu définitif doit faire entre 7 et 8 T au moins. Ce sera la partie la plus difficile. Pour arranger les "affaires", il a plu et le sol sablonneux de Mananjary fait patiner la grue. Des madriers d'eucalyptus rouge sec depuis des années permettent de surmonter la difficulté. Le travail avance mètre par mètre. Il faudra plus de 2 heures mais finalement le premier conteneur est en place à un demi-cm près comme je le souhaitais car il faudra ensuite aménager les environs.

Le premier conteneur à placer sur son lieu définitif doit faire entre 7 et 8 T au moins. Ce sera la partie la plus difficile. Pour arranger les "affaires", il a plu et le sol sablonneux de Mananjary fait patiner la grue. Des madriers d'eucalyptus rouge sec depuis des années permettent de surmonter la difficulté. Le travail avance mètre par mètre. Il faudra plus de 2 heures mais finalement le premier conteneur est en place à un demi-cm près comme je le souhaitais car il faudra ensuite aménager les environs.

Les plots en béton armé ont été malmenés lorsque le conteneur avec force venait les frapper mais on note qu'ils n'ont pas bougé : c'est seulement  l'enduit de finition qui n'a pas résisté.Les plots en béton armé ont été malmenés lorsque le conteneur avec force venait les frapper mais on note qu'ils n'ont pas bougé : c'est seulement  l'enduit de finition qui n'a pas résisté.

Les plots en béton armé ont été malmenés lorsque le conteneur avec force venait les frapper mais on note qu'ils n'ont pas bougé : c'est seulement l'enduit de finition qui n'a pas résisté.

Le 2e conteneur est installé en moins d'une heure. Les deux conteneurs sont là où nous le souhaitions.Le 2e conteneur est installé en moins d'une heure. Les deux conteneurs sont là où nous le souhaitions.
Le 2e conteneur est installé en moins d'une heure. Les deux conteneurs sont là où nous le souhaitions.

Le 2e conteneur est installé en moins d'une heure. Les deux conteneurs sont là où nous le souhaitions.

Les conteneurs encore plombés sont ouverts à l’aide d'un coupe boulon. Ils sont ensuite refermés et sécurisés à l’aide  de gros cadenas achetés à Tananarive, la capitale car on est loin de trouver ce que l'on veut à Mananjary.Les conteneurs encore plombés sont ouverts à l’aide d'un coupe boulon. Ils sont ensuite refermés et sécurisés à l’aide  de gros cadenas achetés à Tananarive, la capitale car on est loin de trouver ce que l'on veut à Mananjary.

Les conteneurs encore plombés sont ouverts à l’aide d'un coupe boulon. Ils sont ensuite refermés et sécurisés à l’aide de gros cadenas achetés à Tananarive, la capitale car on est loin de trouver ce que l'on veut à Mananjary.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents