Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ALEHSAM

ALEHSAM

Ce blog a pour but de vous présenter le projet de construction de hôpital Ste Anne pour les pauvres à Mananjary à Madagascar et les actions menées par l’association ALEHSAM pour aider à la construction et le financement de cet hôpital.


Séjour d'amis d'Alehsam à HSA en juillet 2015

Publié par Alehsam sur 13 Janvier 2016, 20:30pm

Des amis de l'Alehsam de Lorraine sont venus sur le site de l'hôpital Sainte-Anne de Mananjary pendant 3 semaines au mois de juillet 2015 pour participer aux travaux.

Suzanne Poirel, nouvelle présidente de notre association l'Alehsam, a succèdé à notre ami Michel Barthelmé, nouvellement retraité qui est parti prendre sa retraite sur la côte d'Azur avec son épouse Monique tout aussi active. Nous comptons d'ailleurs sur eux pour partager avec leurs nouveaux amis du Midi sur ce beau projet et défi que nous menons tous ensemble et le faire ainsi toujours mieux connaître. Notre amie Suzanne connaît bien Madagascar et Mananjary car elle venait régulièrement nous voir avec son cousin, le regretté père Robert Furgaux et s'occupait de parrainages scolaires pour enfants nécessiteux. Elle continue d'ailleurs malgré sa nouvelle responsabilité de présidente de l'Alehsam.

Pascal et Marie-Renée Petitmengin sont revenus pour la 3e fois. C'est un peu, je crois, leurs vacances... pour travailler.

Le père Gérard Cappannelli, curé de Jarny en Meuthe et Moselle, paroisse de Marie-Renée et Pascal dont c'est le second séjour parmi nous pour nous donner un coup de mains.

Ils étaient donc à nouveau les représentants sur place des nombreux adhérents d'une association qui compte un peu plus de 300 adhérents après 5 années d'existence. Un même dynamisme que les autres associations dont les membres ne ménagent pas leur peine en faisant preuve de créativité pour susciter à la fois et de toutes les manières de nouvelles actions et solliciter le savoir et les compétences des uns et des autres.

 

Jean-Yves Lhomme

Novembre 2015

Pascal est médecin. Le matin, il travailla avec les sœurs au dispensaire de la léproserie de Marovahy non loin de Ste Anne qui, en plus du traitement de la lèpre et de la tuberculose, traite tous les cas qui se présentent.

Pascal est médecin. Le matin, il travailla avec les sœurs au dispensaire de la léproserie de Marovahy non loin de Ste Anne qui, en plus du traitement de la lèpre et de la tuberculose, traite tous les cas qui se présentent.

Le père Gérard et Pascal, aidés par 2 ouvriers du chantier, ont transporté le carrelage que nous avions en stock en prévision de la venue d'amis carreleurs de l’association « Arehsam » de La Réunion.Le père Gérard et Pascal, aidés par 2 ouvriers du chantier, ont transporté le carrelage que nous avions en stock en prévision de la venue d'amis carreleurs de l’association « Arehsam » de La Réunion.

Le père Gérard et Pascal, aidés par 2 ouvriers du chantier, ont transporté le carrelage que nous avions en stock en prévision de la venue d'amis carreleurs de l’association « Arehsam » de La Réunion.

Ce carrelage est un don d'ATM (Aide au Tiers-Monde) à Sars Poteries dans le Nord de la France.

Ce carrelage est un don d'ATM (Aide au Tiers-Monde) à Sars Poteries dans le Nord de la France.

Nos amis nous ont aussi aidés à installer les deux groupes électrogènes envoyés par Electriciens Sans Frontières (ESF).Nos amis nous ont aussi aidés à installer les deux groupes électrogènes envoyés par Electriciens Sans Frontières (ESF).

Nos amis nous ont aussi aidés à installer les deux groupes électrogènes envoyés par Electriciens Sans Frontières (ESF).

La mise en place des groupes électrogènes ne fut pas une mince affaire. Il a fallu être nombreux et précis avec des moyens toujours limités.La mise en place des groupes électrogènes ne fut pas une mince affaire. Il a fallu être nombreux et précis avec des moyens toujours limités.

La mise en place des groupes électrogènes ne fut pas une mince affaire. Il a fallu être nombreux et précis avec des moyens toujours limités.

Nos amis se sont aussi mis à la peinture des grilles d'aération des pavillons.Nos amis se sont aussi mis à la peinture des grilles d'aération des pavillons.

Nos amis se sont aussi mis à la peinture des grilles d'aération des pavillons.

Les grilles métalliques traitées et peintes ont été posées par la suite sur les pignons de chaque pavillon pour assurer une aération naturelle sous les tôles et au dessus des plafonds.

Les grilles métalliques traitées et peintes ont été posées par la suite sur les pignons de chaque pavillon pour assurer une aération naturelle sous les tôles et au dessus des plafonds.

Ce qui est extraordinaire, c'est que tous les amis qui viennent nous aider, acceptent volontiers de faire ce que nous leur demandons et dont nous savons, plus qu'eux souvent, que cela va franchement nous aider et faire avancer les "affaires". On passe donc à autre chose avec les conteneurs dernier voyage d'ESF...

Ce qui est extraordinaire, c'est que tous les amis qui viennent nous aider, acceptent volontiers de faire ce que nous leur demandons et dont nous savons, plus qu'eux souvent, que cela va franchement nous aider et faire avancer les "affaires". On passe donc à autre chose avec les conteneurs dernier voyage d'ESF...

Après 20 à 25 ans sur les mers, les conteneurs ont souffert. Après que nous ayons bouché les trous et que nous ayons gratté la rouille, on passa au traitement antirouille avant la peinture. Tout le monde s'y est mis pendant des jours. Un travail pas immédiatement gratifiant mais indispensable. Le travail est fait sérieusement. La bonne humeur et les plaisanteries ne sont pas absentes.Après 20 à 25 ans sur les mers, les conteneurs ont souffert. Après que nous ayons bouché les trous et que nous ayons gratté la rouille, on passa au traitement antirouille avant la peinture. Tout le monde s'y est mis pendant des jours. Un travail pas immédiatement gratifiant mais indispensable. Le travail est fait sérieusement. La bonne humeur et les plaisanteries ne sont pas absentes.

Après 20 à 25 ans sur les mers, les conteneurs ont souffert. Après que nous ayons bouché les trous et que nous ayons gratté la rouille, on passa au traitement antirouille avant la peinture. Tout le monde s'y est mis pendant des jours. Un travail pas immédiatement gratifiant mais indispensable. Le travail est fait sérieusement. La bonne humeur et les plaisanteries ne sont pas absentes.

Le résultat vaut le temps que nous y avons passé.

Le résultat vaut le temps que nous y avons passé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents